Le Fonds de Solidarité NEOMA : quand communauté rime avec solidarité !

En mars dernier, pour faire face aux répercussions de la crise sanitaire sur les étudiants, l’Association NEOMA Alumni, l’Ecole et sa Fondation se sont associées pour créer le Fonds de Solidarité NEOMA.

En mars dernier, pour faire face aux répercussions de la crise sanitaire sur les étudiants, l’Association NEOMA Alumni, l’Ecole et sa Fondation se sont associées pour créer le Fonds de Solidarité NEOMA.

Ensemble, la tripartite a sollicité sa communauté pour l’appeler à soutenir financièrement les étudiants en situation d’isolement, de précarité financière et alimentaire.

L’initiative et le hashtag #WeAreNEOMA ont suscité un fort engouement auprès de la communauté de l’Ecole. Plusieurs dizaines de collaborateurs et Alumni se sont mobilisés sur les réseaux sociaux et ont partagé l’initiative en portant haut et fort leur engagement !
 

 "Nous sommes très fiers de la mobilisation de nos Alumni qui dépasse les frontières », souligne Agnès Flouquet-Vilboux, Directrice générale de NEOMA Alumni. « Nous avons reçu des témoignages des USA, du Mexique, de l’Allemagne, la Suisse ou encore la Belgique. Autant d’illustrations de l’attachement de nos diplômés à la communauté où qu’ils soient dans le monde et de la force de notre réseau." 

Grâce à la mobilisation de plus de 90 donateurs, ce sont un peu plus de 32 500€ qui ont été récoltés. Cette somme, abondée par NEOMA, a permis de reverser une centaine de bourses exceptionnelles à nos étudiants en difficulté. Leur permettant ainsi de poursuivre sereinement leur cursus d’excellence dans notre Ecole.
De nombreux étudiants qui ont reçu de l’aide, nous ont envoyé des messages pour exprimer leur gratitude.

Retrouvez ici deux d’entre eux : 

" Je m'appelle Marin Tiravy et suis étudiant année de césure au sein du programme grande école de NEOMA. L'entreprise dans laquelle je faisais mon stage a malheureusement été contrainte de l'annuler dans le cadre du contexte actuel car mes responsables ne pouvaient pas me superviser à distance. Ayant loué spécialement un logement à Paris afin d'être proche de mon lieu de stage et finançant moi-même ce loyer, j'ai été très impacté par l'arrêt de ce stage. Je remercie chaleureusement NEOMA et l'ensemble des donateurs qui se sont mobilisés pour aider les étudiants qui, comme moi, ont eu des difficultés liées à la crise actuelle. Vous m’avez permis de faire face aux frais de préavis et de dépenses annexes que je ne pouvais plus assurer sans gratification de stage. Je suis particulièrement fier d'appartenir à une école qui soutient ses étudiants et où les diplômés savent se mobiliser dans les bons comme dans les mauvais moments. Vous faites vivre les valeurs de NEOMA : humilité, solidarité et famille. Je serai fier et volontaire de pouvoir à mon tour apporter mon aide une fois diplômé et perdurer ainsi cette boucle de solidarité. Encore une fois, merci. "
 

Marin Tiravy, Bénéficiaire de l'aide d'urgence
 

" Pour moi, ce confinement a été bien plus que 55 jours à la maison.
Il a été synonyme d'isolement total car je n'ai pas eu la chance de pouvoir rejoindre le domicile familial à cause de l'arrêt des liaisons aériennes entre Paris et mon territoire d'origine. On a vite fait le tour dans un petit studio et il arrive un moment où les appels vidéos ne suffisent plus... 
Il a été synonyme de désillusion sur mon projet professionnel (comme pour beaucoup d'étudiants et de jeunes diplômés) avec un stage à l'étranger annulé et un casse-tête pour en retrouver un nouveau en France dans la foulée. Il a fallu réorganiser d'urgence ma vie en France par rapport au logement.  

Le confinement c'était aussi un parcours du combattant pour aller faire ses courses lorsque les magasins habituels ont été dévalisé les premières semaines et qu'il a fallu se rendre dans des grandes surfaces aux prix beaucoup plus élevés pour trouver des produits de première nécessité. Le CROUS a mis en place la distribution de panier-repas pour pallier la fermeture des restau'U mais cela s'adressait uniquement aux résidents des cités U. Pour les autres dans le parc locatif privé il fallait se débrouiller seul... 
Enfin le confinement c'est encore aujourd'hui un gouffre financier qui peine à se résorber. Ayant comme seule source de revenus la bourse du CROUS, je me retrouve à devoir jongler entre mes dépenses quotidiennes, des loyers imprévus suite à l'annulation du stage et des augmentations du montant des courses qui ont creusé un découvert bancaire, tout ça avec le même montant qu'avant. 

Heureusement j'ai eu la chance de pouvoir me tourner vers mon école, NEOMA, qui a très vite pris conscience de la précarité de certains étudiants pendant cette période exceptionnelle et a mis en place un Fonds de Solidarité. J'ai ainsi pu obtenir une aide exceptionnelle qui me permettra de remettre mon compte bancaire dans le vert et couvrira les mois de loyer prochains en attendant de trouver un autre stage. 

Je tiens à remercier chaleureusement les donateurs de la Fondation NEOMA pour leur générosité, ainsi que le personnel de l'école pour leur mobilisation et leur réactivité. 
NEOMA ce n'est pas uniquement une institution mais aussi une famille sur laquelle on peut compter en cas de coup dur."

K., Bénéficiaire de l'aide d'urgence
 

Un grand merci à l’ensemble des personnes qui ont participé à la réussite de cette action !